Musée Nouveau-Brunswick

janvier 04 - 8

L’exposition 1812: L’histoire du Nouveau-Brunswick au Musée du Nouveau-Brunswick.
Le 18 juin 1812, les États-Unis déclarent la guerre à la Grande-Bretagne, mettant ainsi en péril les colonies de Sa Majesté en Amérique du Nord britannique (aujourd’hui le Canada). Comme elle se bat déjà pour sa survie contre Napoléon, la Grande-Bretagne ne souhaite nullement gérer des conflits sur deux fronts. Par ailleurs, les États-Unis sentent que leur indépendance fraîchement acquise est menacée par un embargo britannique sur leur commerce avec la France, par la capture de déserteurs britanniques sur des vaisseaux américains en haute mer et par des mesures visant à empêcher le pays de s’étendre vers l’ouest. La décision d’entrer en guerre n’a rien d’unanime. Les résidents du nord-est qui font face à la puissance de la Royal Navy y sont opposés, mais cette crainte n’atteint pas un groupe de pression du sud et de l’ouest qu’on appelle les Faucons. L’Amérique du Nord britannique constitue une cible invitante et, de leur point de vue, un chapitre inachevé de la Révolution américaine. La plupart des gens qui vivent au nord de la frontière y voient plutôt une deuxième guerre en une seule génération contre le même ennemi.

« Previous
Copyright 2013
A Ginger Design