Musée Nouveau-Brunswick – Expositions temporaires

octobre 30 - 8

Jusqu’au 18 septembre 2016: L’exposition Les Mikeys de Paul Édouard Bourque au  Musée du Nouveau-Brunswick.

Cette exposition est organisée par la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton, qui voit aussi à sa tournée, avec le soutien du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture. Préparée par Rémi Belliveau, l’exposition comprend une sélection d’au-delà de 50 œuvres de la série Mikey de Paul Édouard Bourque regroupées en une même exposition. Produites pendant les années d’études de Paul Édouard Bourque à l’Université de Moncton jusqu’à nos jours, les œuvres de cette série ont été qualifiées de « toujours changeantes, comme le temps » par le célèbre photographe Robert Frank. L’exposition est complétée par un aperçu de l’histoire de la série, du commissaire Rémi Belliveau, et des textes critiques de Mario Doucette et d’Herménégilde Chiasson compris dans le livret parrainé par artsnb et publié par la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen. Né à Moncton en 1956, Paul Édouard Bourque est un artiste des arts visuels dont la carrière s’étend sur 37 ans au cœur de la communauté artistique du Nouveau-Brunswick. Il a exposé au Canada et à l’étranger. En 2005, il a été élu membre de l’Académie royale des arts du Canada (ARC).

 

Jusqu’au 30 octobre 2016: L’exposition Marie Hélène Allain – Imagerie de l’héritière au  Musée du Nouveau-Brunswick.

Originaire de Sainte-Marie-de-Kent, Marie Hélène Allain figure parmi les artistes les plus réputés et salués du Nouveau-Brunswick. L’installation qu’elle présente, Imagerie de l’héritière, l’aboutissement de 45 années de créativité, véhicule un message évocateur sur l’appartenance.  Imagerie de l’héritière est disposée en trois sections interdépendantes : un tronc d’arbre inversé côtoyant un amas de pierres naturelles et sculptées; deux œuvres posées sur table; un ensemble de sept sculptures distinctes sur tronc d’arbre. Chaque section comprend une grande variété de pierres, une matière évocatrice de pérennité et de vérité qui captive l’artiste au plus haut point. Dans ses ouvrages, Allain incorpore également beaucoup de racines et de troncs de bois franc locaux. Les éléments en bois, en particulier les racines, deviennent des liens avec la terre. Ils symbolisent la ténacité de la vie et représentent la continuité des forces naturelles et ancestrales. L’utilisation de fils et de feuilles métalliques, en particulier le cuivre et l’aluminium, instille une intention et une énergie créatrices.

 

Jusqu’au 30 octobre 2016 : Exposition sur le géoparc mondial Stonehammer de l’UNESCO dans le hall d’entrée du MNB.

Exposition en cours : La microexposition Sur les Traces de Franklin, une activité du Réseau des musées du projet Franklin au Musée du Nouveau-Brunswick.

Sous la direction de Parcs Canada et du Musée royal de l’Ontario, l’exposition éclair sur la recherche des vestiges de l’expédition Franklin raconte son histoire et la découverte du HMS Erebus. Ce projet national de trois ans fera connaître, par des expositions, des vidéos et des programmes publics, l’histoire de l’expédition Franklin et sa découverte. L’expédition Franklin a fasciné des générations de Canadiens. La disparition des deux navires de l’expédition, le HMS Erebus et HMS Terror, vus pour la dernière fois en août 1845 alors qu’ils entraient dans la baie de Baffin, demeure encore, 170 ans plus tard, un des plus grands mystères de l’histoire du Canada.

NB Museum image (4)

« Previous
Copyright 2013
A Ginger Design