AHNB-APNB Rapport annuel

Rapport annuel de l’Association du patrimoine du Nouveau-Brunswick 2020-2021

Les activités de l’Association du patrimoine du Nouveau-Brunswick continuent d’être guidées par le plan stratégique institué notre mission : Faire la promotion de la conservation, de la préservation, de l’interprétation et de l’augmentation de la valeur des ressources patrimoniales du Nouveau-Brunswick.

À cet égard, le premier objectif de notre plan stratégique est d’être la voix du patrimoine. Au cours de la dernière année, la directrice exécutive a participé à des rencontres mensuelles avec le ministère du Patrimoine canadien, l’AMC et les associations provinciales et territoriales du Canada (APTC).

Comme groupe :

  • Nous demandons au ministère du Patrimoine canadien de continuer à offrir un soutien au secteur muséal afin que les établissements puissent ouvrir leurs portes et continuer à garder ses portes ouvertes pendant les différentes phases de la pandémie. Nous avons également demandé que les fonds restants du financement d’urgence puissent être gardés pour le secteur muséal.
  • Nous avons demandé au ministère du Patrimoine canadien de travailler avec l’AMC et les APTC une fois que le travail pour le cadre de la nouvelle politique nationale des musées est terminé.
  • Nous recommandons au ministère du Patrimoine canadien d’étendre la portée du Programme d’aide aux musées pour inclure des activités autres que celles reliées aux collections et pour les musées qui ont besoin de plus de financement pour le numérique.

Au Nouveau-Brunswick, 52 musées ont reçu un financement d’urgence en 2020 d’une valeur totale de 925 220 $. La plupart des musées ont obtenu entre 5 000 $ à 10 000 $. Le Fonds pour la réouverture des organismes du patrimoine a été mis en place à la fin août 2021 pour aider à la réouverture du secteur patrimonial et assurer que les institutions chargées du patrimoine puissent contribuer à la résilience de leur communauté alors qu’elle se remet de la pandémie.

Comme groupe (AMC et APTC – associations provinciales et territoriales du Canada), nous avons également envoyé des lettres aux dirigeants de tous les partis politiques fédéraux pendant les élections fédérales, mettant en valeur l’importance des musées et voulant connaître la position de chaque parti quant aux questions fondamentales du secteur dans le cadre d’un court sondage. Nous avons également demandé aux chefs de parti de s’engager à la remise à neuf de la politique nationale des musées, qui date déjà de 30 ans.

La directrice exécutive continue de travailler avec les APTC du Canada sur la réalisation du programme Des musées pour moi.

La deuxième année de ce projet de trois ans pour faire valoir l’importance des musées auprès des gouvernements, des intervenants et du grand public a révélé des statistiques intéressantes de partout au Canada. On s’occupe actuellement de l’analyse de ces données. Fait intéressant : selon la perception des gens, les musées sont une source d’information plus crédible que les journaux quotidiens et la télévision. Les Canadiens font confiance aux musées pour leur direction dans les dossiers clés. Cependant, 80 % des participants au panel de 65 ans et plus pensent que les musées devraient adopter un ton neutre lorsqu’ils présentent du matériel. Seulement 65 % des gens de 18 à 25 ans sont du même avis. Quant aux jeunes, 57 % pensent que les musées devraient être plus progressifs. Les musées disent les vraies choses, partagent des connaissances et agissent en tant qu’allié, mais afin de préserver ce rôle, les participants ont partagé que les musées doivent réimaginer sa relation avec la vérité et en tant que « conseiller fiable » avec le public qu’ils desservent.

Défense des intérêts de la province : 

L’APNB a eu une rencontre virtuelle avec la ministre Tammy Scott-Wallace (TPC), Brent Suttie (TPC), Andrew Russell (TPC), Thierry Arseneau (TPC) et la sous-ministre Yennah Hurley (TPC).

Objectif : Informer la ministre, trouver des façons de répondre aux besoins des musées, ainsi que la conservation du patrimoine bâti.

Dossiers en cours et à venir

  1. Durabilité des musées et du patrimoine bâti
  • Plus de semaines pour les étudiants
  • Rétablissement du programme pour les personnes âgées (SEED)
  • Révision des programmes de subventions
  1. Faire connaître davantage les édifices patrimoniaux et leur relation avec l’environnement, les investissements et le tourisme.
  • La politique culturelle du Nouveau-Brunswick n’a pas été révisée ni mise à jour depuis 2014.
  • Tourisme – Nous avons besoin de l’aide professionnelle pour prendre de bonnes photos et créer de belles vidéos.
  • Partenariats stratégiques
  • Postes à la direction du Patrimoine – la réduction constante des postes est une grande inquiétude
  • Nous aimerions travailler de plus près avec la Province et la direction du Patrimoine pour venir en aide au secteur.

Retour sur la réunion

  • Le ministère est en pourparlers avec les représentants du tourisme concernant l’absence de publicité pour les musées et le patrimoine bâti au Nouveau-Brunswick.
  • Le ministère est en pourparlers avec le MTI concernant l’importance de nos ponts couverts, car cela touche le tourisme et le patrimoine bâti de la province. Il a également été mentionné que nous devrions être inclus dans ces discussions.
  • Le ministère est ouvert à l’idée de travailler avec l’APNB pour être plus efficace dans un temps où il y a du changement d’effectif.
  • Le ministère est conscient du fait que bien des gens aimeraient revoir le programme des aînés et il réfléchit à comment SEED pourrait inclure des aînés qui peuvent travailler pendant la saison intermédiaire.
  • La direction du Patrimoine veut travailler avec les enseignants au NBCC, avec l’APNB et avec les experts du patrimoine pour créer un programme pour les entrepreneurs en construction. Ce serait un genre de programme de certification qui pourrait les encourager à mieux comprendre et reconnaître quoi faire lorsqu’ils travaillent avec des édifices patrimoniaux et que les éléments de l’édifice sont significatifs et qu’il faut avoir une intervention appropriée.
  • La direction du Patrimoine veut préparer un guide de référence rapide pour encourager les gens à être attentifs aux normes et à l’uniformité, puisqu’elle veut s’assurer que le travail soit fait pour être à la hauteur d’une certaine norme.

Kellie a participé à une consultation prébudgétaire avec l’honorable Ernie Steeves. Certains problèmes discutés : 1) Il n’existe pas de cours pour former des travailleurs qualifiés pour les édifices patrimoniaux au Nouveau‑Brunswick; 2) L’absence d’un accès à Internet dans les régions rurales de la province doit être adressée; 3) Au Nouveau‑Brunswick, il y a davantage de bénévoles dans le secteur patrimonial que de personnel rémunéré (le ratio est de 2 à 1). Le programme de subvention pour les aînés doit être rétabli; 4) Il n’existe pas de publicité provinciale pour les musées communautaires, et 5) Quels sont les avantages à la communauté et à l’assiette fiscale lorsqu’on fait la conservation ou la réadaptation d’édifices patrimoniaux.

Nous avons envoyé une lettre au maire O’Brien concernant sa soumission pour l’édifice du Centenaire de la rue King à Fredericton. Nous avons supplié la Ville d’agit afin d’assurer la conservation du style international de l’architecture de l’extérieur de l’édifice, ainsi que la protection et la conservation des œuvres originales afin qu’elles demeurent accessibles au public. Nous recommandons à la Ville que dans la révision de ses arrêtés sur la conservation du patrimoine et lignes directrices concernant la conception, elle tente de préparer une mesure législative plus stable et significative qui permettra d’optimiser la ville lors de ces changements et de sa croissance.

Nous avons envoyé plusieurs lettres au premier ministre Higgs (et nous avons copié la ministre du MTI, la ministre du MTPC et la sous-ministre du MTPC) lui demandant de s’engager à la sauvegarde des ponts couverts restants dans la province. Ces lettres mentionnaient surtout la situation critique du pont couvert du ruisseau Vaughan à St. Martins et du pont couvert de Florenceville à Florenceville-Bristol. L’APNB s’est également jointe aux associations de ponts couverts au Nouveau-Brunswick et aux États-Unis pour souligner dans toutes les formes de médias l’importance de la conservation de ces icônes patrimoniales.

Notre directrice exécutive a participé à plusieurs rencontres de zones afin de mieux comprendre les besoins du secteur muséal au Nouveau-Brunswick et afin donner une mise à jour aux membres sur des sujets précis. À la réunion du printemps des coordinateurs de zones, il a été évident qu’une campagne publicitaire provinciale pourrait possiblement aider à augmenter le nombre de visiteurs dans les musées au cours de la saison 2021. Kellie a contacté Vanessa Vander Valk, animatrice de Shift NB à CBC, pour lui proposer un programme hebdomadaire qui mettrait en vedette les musées communautaires des neuf zones de musées et ce qu’ils ont à offrir. L’an prochain, nous voulons pousser la campagne publicitaire d’été des musées du N.-B. à d’autres sommets : des publicités Stingray qui comprennent des annonces-éclair dans les médias sociaux, des campagnes publicitaires dans les médias imprimés et à la radio pour mettre en vedettes les musées communautaires du Nouveau-Brunswick.

Le deuxième objectif de ce plan stratégique est d’ouvrir la voie à des possibilités d’éducation. Notre assemblée annuelle virtuelle 2020 a été un grand succès. Nous avons été en mesure d’avoir notre AGA et notre cérémonie de reconnaissance de façon virtuelle, ainsi que plusieurs séances d’informations. En tout, 69 institutions membres ont participé à la conférence.

Nous avons aussi organisé un atelier de deux jours avec l’ICC et quatre webinaires informatifs qui étaient gratuits pour tous les participants.

Atelier de l’ICC :

Module 1 – Prêt à intervenir? Former une équipe d’intervention d’urgence pour les institutions patrimoniales.

Module 3 – Prêt à intervenir? Mettre en place des procédures d’intervention d’urgence pour les institutions patrimoniales.

Quatre webinaires dans les deux langues officielles : Matières dangereuses dans votre collection, Utiliser la collection de votre musée pour créer une programmation spécifique pour coïncider avec les études sociales du N.-B., REORG-réorganisation des fondamentaux de la collection 101 (ICCROM, UNESCO, ICC), ainsi que Préparation aux situations d’urgence.

Ces webinaires ont eu lieu grâce à une subvention du PAM du ministère du Patrimoine canadien. Ces webinaires ont été ajoutés à la liste des 14 autres webinaires éducatifs sur notre site Web pour consultation.

L’APNB travaille de concert avec la province pour instaurer un Programme d’évaluation des musées qui aiderait les musées du N.-B. à rejoindre et/ou à maintenir les normes spécifiques aux musées. La province a fait l’embauche du groupe de consultants nommé Great Earth Consulting, qui consultera les musées du N.-B. au sujet de leurs besoins, qui étudiera ce que les autres provinces font de semblable et qui fera de la recherche sur la méthode de formation employée par l’APNB afin de voir ce qui travaillerait mieux dans la province à l’avenir.

Première phase – formation de base : la gouvernance des conseils d’administration, la gestion des installations, les collections, la conservation, l’élaboration des politiques, la création d’expositions, le rapatriement et la réconciliation, ainsi que la participation communautaire.

Deuxième phase – planification stratégique, collecte de fonds, rédaction de demandes de subventions, travailler avec les bénévoles, ainsi que le marketing.

Nos efforts de mise en œuvre de possibilités d’apprentissage patrimonial ont continué cette année pendant la 4e édition de la campagne annuelle de la journée Aime des ponts couverts. Cela renforce notre troisième objectif, qui est de faciliter et appuyer la promotion, la célébration et la conservation des ressources patrimoniales.

La 4e campagne annuelle Aime tes ponts couverts a été très réussie et plusieurs communautés ont voulu y participer pour faire briller leur propre pont couvert. Par exemple, la société historique du comté d’Albert (Albert County Historical Society) a organisé un événement pour célébrer la restauration effectuée sur le pont du ruisseau Sawmill à Hopewill Hill. Plusieurs étaient de la partie pour célébrer ce pont de 113 ans. Des représentants de la communauté et du gouvernement, ainsi que plusieurs membres de notre conseil se sont joints à la communauté pour un après-midi mémorable.

Kellie et plusieurs membres du conseil ont assisté à des présentations par Dan Tingley intitulées « Advanced Timber Bridge Inspection, Maintenance, Restoration, and Design » (Inspection, entretien, restauration et conception avancés de ponts en bois). Ces présentations avaient comme sujet la construction de ponts couverts en bois. Dan Tingley est ingénieur principal à Wood Research and Development.

Autres initiatives de l’APNB :

LE PALMARÈS DES 10 SITES LES PLUS MENACÉS – L’objectif est de mettre en œuvre un programme de nominations qui permet aux citoyens et aux organisations à titre privé d’attirer l’attention vers les sites historiques plus à risques de leur région. Ainsi, les chances de préservation de ces sites pour les générations futures sont plus élevées lorsque des citoyens et organisations à titre privé en font la demande. Le cadre du projet est complet. Les critères et les formulaires de nomination sont encore à l’étape de la création.

REGISTRE D’EXPERTISES ET DE MATÉRIAUX – Continuer à bâtir un registre des professionnels et des ouvriers qualifiés qui ont de l’expertise et de l’expérience avec les édifices patrimoniaux.

INVENTAIRE – L’APNB a embauché un stagiaire pour travailler sur le projet de l’inventaire des édifices patrimoniaux pendant un contrat de travail de 28 semaines, avec l’aide de Jeunesse Canada au travail (et Fiducie nationale du Canada) pour une carrière vouée au patrimoine (diplômés). Le stagiaire développera un inventaire des édifices patrimoniaux au Nouveau-Brunswick avec l’aide du comité sur le patrimoine bâti et des bénévoles externes qui proviennent des communautés où ces édifices sont situés.

FONDS OBTENUS

1) Province du Nouveau-Brunswick, ministère du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine – Subvention de fonctionnement annuelle pour l’année 2021 – 90 000 $.

2) Ministère du Patrimoine canadien (MPC) – Financement pour nos webinaires 2021/2022 (5 140 $) a été approuvé et quatre webinaires seront offerts en français et en anglais à partir du mois prochain.

  • L’inscription des collections des musées avec Anja Hamilton (novembre 2021).
  • Recrutement des membres/programmation publique avec Dominique Gélinas, Ph. D. (janvier 2022).
  • Conservation préventive pour les collections muséales avec Dee Stubbs-Lee (février 2022).
  • Engagement du public pour les musées d’aujourd’hui avec Janet Clouston (mars 2022).

3) Stagiaire étudiant avec le bureau de l’éducation expérientielle de UNB – Assistant aux communications 9 977,14 $.

4) Stagiaire avec Jeunesse Canada au travail pour une carrière vouée au patrimoine (diplômés) avec Fiducie nationale du Canada – 14 000 $. Offert grâce à Patrimoine canadien.

Réunion du conseil d’administration de l’AITNB

Kellie nous a partagé un certain manque d’enthousiasme au sujet de la campagne de publicité de la province au sujet du tourisme. La campagne n’inclut pas tous les secteurs du tourisme. Le patrimoine et la culture ne sont habituellement pas représentés. Les produits présentés sont les mêmes chaque année et on ignore les musées communautaires et les communautés rurales du Nouveau-Brunswick. Le conseil de l’AITNB appuyait pourtant une campagne plus inclusive.

L’accès collectif

  • Trente-sept musées au Nouveau‑Brunswick ont maintenant suivi la formation. Il y a un nouveau forum d’aide où les utilisateurs canadiens peuvent partager ce qu’ils font de neuf et s’entraider.

Le but ultime de l’APNB est d’assurer la survie de l’organisme. En plus des projets et des initiatives identifiées dans ce rapport, le travail en cours dans notre association continue grâce aux demandes de subventions, aux rapports, à la communication et à l’assistance offerte à nos membres.

Des partenariats avec d’autres organisations patrimoniales au Canada ont continué à se développer grâce aux réunions ZOOM de notre direction exécutive avec la Fiducie nationale du Canada au sujet des lois fédérales et de la désignation fédérale, des édifices patrimoniaux et des questions d’assurances, des journées des lieux patrimoniaux, des efforts de sensibilisation, etc. Kellie a également participé à leur conférence virtuelle 2021.

L’effectif est d’importance primordiale pour assurer la survie de l’APNB. Nous avons présentement 59 adhésions payées, mais nous nous attendons à plus, étant donné que la plupart de nos paient leur adhésion en octobre.

La survie de l’APNB est assurée grâce au travail et aux contributions de plusieurs personnes. Nous aimerions dire merci à tous les individus qui travaillent avec acharnement au service du conseil et nos bénévoles qui nous aident à avancer. Un merci spécial au comité de la conférence 2021 : Jeanne-Mance Cormier, Lawren Campbell, Dominique Gélinas et Kellie Blue, qui ont gracieusement accepté de continuer leur travail pour la conférence 2022 à Dieppe. La troisième fois sera-t-elle la bonne? Nous aimerions aussi prendre cette occasion pour remercier Marion Beyea pour son dévouement et son travail acharné au cours des huit dernières années comme membre du conseil de l’APNB, puis comme présidente de l’APNB et enfin présidente sortante. Heureusement, Marion continuera en tant que bénévole et coprésidente du comité du patrimoine bâti de l’APNB et comme membre du conseil de Fredericton Heritage Trust. Jim Bezanson et Sherry Little quittent également le conseil. Ils étaient membres depuis 2015. Jim a fourni, comme expert-conseil, plusieurs avis concernant le patrimoine bâti et Sherry a mené le combat pour la conservation des ponts couverts pour l’APNB.

Gaëtane Saucier-Nadeau, Présidente

Kellie Blue-McQuade, Directrice exécutive

Copyright 2013
A Ginger Design