AHNB-APNB Rapport annuel

Rapport annuel de l’Association du patrimoine du Nouveau-Brunswick – 2019-2020

Les activités de l’Association du patrimoine du Nouveau-Brunswick continuent d’être guidées par le plan stratégique approuvé par les membres de notre organisation lors de l’AGA de novembre 2018. C’est lors de cette même AGA que nous avons institué notre mission : Faire la promotion de la conservation, de la préservation, de l’interprétation et de l’augmentation de la valeur des ressources patrimoniales du Nouveau-Brunswick.

À cet égard, le premier objectif de notre plan stratégique est d’être la voix du patrimoine. Au cours de la dernière année, la directrice exécutive a participé à des rencontres mensuelles avec l’AMC et les associations provinciales et territoriales du Canada afin de travailler ensemble pour développer une stratégie nationale pour la défense des intérêts, le financement pour les musées et la politique nationale sur les musées.

Comme groupe :

  • Nous recommandons au ministère du Patrimoine canadien de simplifier le processus de demande de financement pour les musées.
  • Nous recommandons au ministère du Patrimoine canadien de réviser les sources de financement pour les musées afin de créer un système de financement durable.
  • Nous recommandons au ministère du Patrimoine canadien de réviser et mettre à jour la politique nationale sur les musées afin de l’adapter au 21e siècle.   
  • Nous recommandons au ministère du Patrimoine canadien d’étendre la portée du Programme d’aide aux musées pour inclure des activités autres que celles reliées aux collections.
  • Nous avons commencé la rédaction d’une politique de bonnes pratiques nationales sur la vérité et la réconciliation.
  • Nous avons parlé du fait que les musées communautaires ne sont pas reconnus par le gouvernement. Les associations et les musées n’obtiennent pas les mêmes services que les associations des arts et du tourisme.
  • Nous avons recommandé d’offrir aux musées communautaires les fonds nécessaires pour les travaux numériques.

Comme groupe (AMC et AMPT – associations provinciales et territoriales de musées), nous avons également envoyé des lettres aux dirigeants de tous les partis politiques fédéraux mettant en valeur l’importance des musées et voulant connaître la position de chaque parti quant aux questions fondamentales du secteur. On leur a demandé de partager leurs engagements électoraux pour le secteur des musées et du patrimoine, leur avis sur l’importance et le rôle des musées, et, s’ils sont élus, comment ils prévoient répondre aux recommandations de la communauté muséale.

La directrice exécutive travaille également avec les AMPT du Canada sur la réalisation du projet Réimaginons les musées (Reimagining Museums) dirigé par l’association des musées de l’Alberta (Association Museums Alberta). C’est un projet de trois ans financé par le volet Initiatives stratégiques du ministère du Patrimoine canadien veillant à transformer notre secteur et renforcer notre importance dans l’esprit et l’agenda des gouvernements, des intervenants et du grand public. Ce projet compilera de données statistiques importantes de partout au pays, ce qui servira à l’AMC et aux associations provinciales et territoriales pour leurs futures initiatives provinciales et nationales.

Il y eut plusieurs rencontres avec le ministre du Patrimoine canadien Steven Guilbeault et son équipe. Initialement, le ministre s’intéressait à la mise en œuvre d’un cadre stratégique pour les musées, aux efforts de réconciliation et rapatriement et à la diplomatie culturelle, mais avec l’arrivée de la COVID-19, les choses ont changées. Lors d’une rencontre Zoom pendant l’assemblée annuelle de l’AMC, l’APNB a eu l’occasion de poser une question au ministre. La question portait sur les fonds d’urgence pour les musées en ce temps de pandémie. Au cours des rencontres Zoom des semaines suivantes avec l’AMC et toutes les associations patrimoniales et territoriales de musées, le Fonds d’urgence relatif à la COVID-19 pour soutenir les organismes chargés du patrimoine – Programme d’aide aux musées vit le jour.

La directrice exécutive a rédigé une lettre d’appui pour le projet de la Fiducie nationale du Canada. La Fiducie nationale et ses partenaires (dont l’APNB) a envoyé une lettre aux ministres fédéraux recommandant que les 200 millions de dollars en fonds de relance fédéraux soient réservés pour des projets de lieux patrimoniaux. Ce projet permettrait de créer des emplois « verts », d’encourager les investissements privés et de contribuer à la résilience des collectivités à long terme.

Défense des intérêts de la province : 

Notre directrice exécutive a participé à plusieurs rencontres de zones afin de mieux comprendre les besoins du secteur muséal au Nouveau-Brunswick et afin donner une mise à jour aux membres sur des sujets précis. Elle a envoyé quelques sondages en ligne pour mieux comprendre les besoins des musées communautaires de la province afin de mieux pouvoir défendre leurs intérêts. Nous vous remercions de votre participation puisque cela nous permet de mieux comprendre vos besoins.

Deux lettres ont été envoyées à la sous-ministre Yennah Hurley (Tourisme, Patrimoine et Culture) lui demandant une rencontre; une juste avant la fermeture de la province et une en avril pour organiser une rencontre Zoom. Nous n’avons pas encore obtenu de réponse. Des lettres ont aussi été envoyées à tous les partis politiques pendant les élections au Nouveau-Brunswick exhortant les partis de s’engager à continuer de prioriser un soutien au secteur des musées et du patrimoine bâti dans notre province. Dans la lettre, l’APNB souligne le besoin urgent d’avoir un financement durable afin de favoriser des musées communautaires plus forts et dynamiques qui ont l’appui de leur communauté. Nous encourageons chaque parti à reconnaître le rôle important que les musées et le patrimoine bâti du Nouveau-Brunswick peuvent avoir sur leur plateforme pendant les élections, puisque les musées et le patrimoine bâti ont la capacité de nous unir de manière marquante, contribuent grandement aux coffres de la Province comme point d’ancrage du tourisme au Nouveau‑Brunswick, augmentent le mieux-être de la société et contribuent même au combat contre les changements climatiques par la restauration et l’écologisation de nos plus vieux édifices.

Après les élections, nous avons envoyé une lettre de félicitations au premier ministre Blaine Higgs pour sa campagne réussie et nous avons également demandé de rencontrer le premier ministre et la sous-ministre pour discuter de la façon dont nous pouvons l’aider à avancer sur deux de ses promesses électorales : 1) sauver notre patrimoine culturel est mieux pour l’environnement et lui permettra d’atteindre son objectif d’être un leader en matière de réduction d’émissions et 2) comment les musées jouent un rôle important dans l’accueil des immigrants dans nos communautés.

Le deuxième objectif de ce plan stratégique est d’ouvrir la voie à des possibilités d’éducation. Notre assemblée annuelle 2019 à Miramichi a été un grand succès. En tout, 97 personnes ont participé à la conférence; nous avons eu 14 séances simultanées sur des sujets qui touchent les musées et le patrimoine bâti, une visite en autobus, une visite à pied, une cérémonie d’ouverture et un banquet de remise de prix.

Nous avons aussi organisé un atelier de deux jours avec l’ICC sur les différentes sortes de modèles de mannequins pour montrer les costumes patrimoniaux. Onze personnes du Nouveau‑Brunswick et de la Nouvelle-Écosse y ont participé.

Quatre webinaires dans les deux langues officielles ont eu lieu grâce à une subvention du PAM du ministère du Patrimoine canadien. Ces webinaires ont été mis sur notre site Web pour consultation.

  • Musées, patrimoine et réconciliation au Nouveau‑Brunswick
  • Créer une expérience de visite de musée
  • Construire un scénario d’exposition
  • Introduction à Google Mon entreprise

Initiative culturelle avec la Louisiane avec Guy Tremblay, Marion Beyea et Benjamin Broucke

Cette initiative culturelle est ouverture aux communautés francophones, anglophones et autochtones qui veulent mettre en place des projets entre le Nouveau‑Brunswick et la Louisiane. L’objectif est de promouvoir les avantages réciproques de bonnes relations culturelles. Le groupe de travail veut assumer une série d’activités : simplifier le processus pour traverser les frontières, la collaboration pour des projets transfrontaliers, la promotion des offres culturelles et de projets touristiques, le partage d’information sur les meilleures pratiques, la création de nouvelles possibilités culturelles et touristiques.

Nos efforts de mise en œuvre de possibilités d’apprentissage patrimonial sont dans les communautés participants où de bénévoles comme Lawren Campbell et Lars Schwarz ont préparé plusieurs vidéos YouTube sur les édifices patrimoniaux, etc. que l’on retrouve à Moncton et à Fredericton. Ces vidéos renforcent notre troisième objectif, qui est de faciliter et appuyer la promotion, la célébration et la conservation des ressources patrimoniales. On peut les retrouver sur notre site Web sous l’onglet « Nos histoires ». Nous souhaitons pouvoir continuer d’ajouter d’autres histoires patrimoniales de façon régulière.

La 3e campagne annuelle Aime tes ponts couverts a été très réussie et beaucoup de gens y ont participé partout dans la province. Notre thème cette année était les « ponts des amoureux » et nous sommes vraiment choyés de la vidéo YouTube préparée par Lawren Campbell. La vidéo montre deux jeunes qui entrent dans le pont pendant que Lawren explique l’histoire des ponts couverts, l’importance de les préserver et pourquoi on les appelle les « ponts des amoureux ». À la fin de la vidéo, un couple plus âgé sort du pont et s’embrasse pendant que Lawren explique que si nour prennons soin de nos ponts couverts comme nous le faisons avec nos relations importantes, ils pourront durer très longtemps.

Notre campagne de réseaux sociaux a compris des publications et trois blogues très informatifs par Joan Pearce.  Ses scénarios de « vacances à la maison » pour les gens qui veulent passer la journée à visiter les ponts couverts de différentes régions ont très bien été reçus. En tout, notre campagne de promotion des ponts couverts a touché plus de 7 000 personnes.

Autres initiatives de l’APNB :

LE PALMARÈS DES 10 SITES LES PLUS MENACÉS – Développer les critères qui permettront d’identifier les propriétés patrimoniales où c’est critique en matière de temps ou bien le risque est immédiat. Nous travaillerons pour obtenir une exposition maximale afin d’attirer l’attention et la participation.

REGISTRE D’EXPERTISES ET DE MATÉRIAUX – Continuer à bâtir un registre des entrepreneurs spécialistes patrimoniaux pour notre site Web.

INVENTAIRE – L’élaboration de plans et critères pour un inventaire du patrimoine bâti pour la province est maintenant en cours.

ALTERNATIVES AU CODE DU BÂTIMENT – Création d’un programme éducatif qui aiderait à convaincre les inspecteurs à adopter une plus grande ouverture envers d’autres solutions aux besoins historiques quand vient le temps du code du bâtiment et des arrêtés municipaux. On parle possiblement de vidéos, webinaires ou présentations PowerPoint. On a suggéré que Jim Bezanson et Tom Morrison soient les assistants principaux dans cette initiative.

LIGNES DIRECTRICES POUR PROPRIÉTAIRES – Le lien vers les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux a été ajouté au site Web.

FONDS OBTENUS

1) Province du Nouveau-Brunswick, ministère du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine – Subvention de fonctionnement annuelle pour l’année 2020 – 90 000 $.

2) Ministère du Patrimoine canadien (MPC) – Financement pour nos webinaires 2020/2021 (5 220 $) a été approuvé et quatre webinaires seront offerts en français et en anglais à partir du mois prochain.

  • Matières dangereuses dans votre collection avec Jeanne-Mance Cormier (novembre 2020).
  • Utiliser la collection de votre musée pour créer une programmation spécifique pour coïncider avec les études sociales du N.-B. avec Cynthia Wallace-Casey (janvier 2021).
  • Préparation aux situations d’urgence avec Melynda Jarrett (février 2021).
  • REORG – principes fondamentaux de la réorganisation de la collection (ICCROM, UNESCO, ICC) avec Jeanne-Mance Cormier (mars).

Pour plus d’information, veuillez consulter le site Web de l’APNB.

Réunion du conseil d’administration de l’AITNB

Les observations de Kellie – Après plusieurs réunions, bien que le mot « Culture » revient souvent, la vraie valeur des musées communautaires n’est pas reconnue. Les musées ne font pas partie du dialogue. L’AITNB ne comprend pas tout à fait que nous faisons partie de l’équation et que nous pouvons ajouter à leur association. Les étapes pour remédier à la situation sont en branle grâce au dialogue, au développement de produit, au contenu en ligne et aux annonces professionnelles.

L’accès collectif

  • Trois musées additionnels ont été ajoutés au programme et 37 musées au Nouveau‑Brunswick ont maintenant suivi la formation.

Le but ultime de l’APNB est d’assurer la survie de l’organisme. En plus des projets et des initiatives identifiées dans ce rapport, le travail en cours dans notre association continue grâce aux demandes de subventions, aux rapports, à la communication et à l’assistance offerte à nos membres.

Au mois de février, on a demandé à notre directrice exécutive d’aller parler sur les subventions aux organisations à but non-lucratif à la Charlotte County Heritage Fair. Par la suite, au mois de mars, lorsque la pandémie a commencé, l’association a envoyé des mises à jour hebdomadaires afin de garder nos membres à l’affût des ressources disponibles et des démarches à suivre pour la communauté muséale.

Des partenariats avec d’autres organisations patrimoniales au Canada ont continué à se développer grâce aux réunions ZOOM de notre direction exécutive avec la Fiducie nationale du Canada au sujet de l’industrie patrimoniale et la COVID-19, aux projets prêts à réaliser et à la journée des lieux historiques. Kellie a aussi assisté à leur conférence 2020 à Edmonton, Alberta, de façon virtuelle.

La présidente sortante Marion Beyea et Kellie Blue-McQuade se sont aussi rencontrées à deux occasions avec Natalie Bull de Fiducie nationale du Canada. Voici les sujets discutés :

  • Nouvel accord d’adhésion qui sera mis en place grâce à la Fiducie nationale du Canada;
  • Création d’une meilleure loi sur le patrimoine au niveau provincial;
  • La voix du patrimoine bâti doit être entendue et adressée. Par exemple 1) Pour quelle raison les groupes patrimoniaux doivent-ils démontrer une preuve de l’importance de leurs bâtiments plutôt que les entrepreneurs qui devraient prouver qu’un édifice doit être démoli? 2) Comment pouvons-nous présenter l’importance du patrimoine bâti à la génération plus jeune grâce à l’éducation?

Le membership est d’importance primordial pour assurer la survie de l’APNB. Nous avons présentement 100 adhésions payées, mais nous nous attendons à plus lorsque les cotisations seront payées au mois d’octobre.

La survie de l’APNB est assurée grâce au travail et aux contributions de plusieurs personnes. Nous aimerions dire merci à tous les individus qui travaillent avec acharnement au service du conseil et nos bénévoles qui nous aident à avancer. Un merci spécial au comité de la conférence 2020 : Jeanne-Mance Cormier, Sophie Auffrey, Lawren Campbell et Dominique Gélinas, qui ont gracieusement accepté de continuer leur travail pour la conférence 2021 à Dieppe. Nous aimerions aussi prendre cette occasion pour remercier le ministère du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine et particulièrement à notre ami et collègue Guy Tremblay, qui prendra sa retraite l’année prochaine. Guy nous manquera énormément, mais nous avons hâte de travailler en collaboration avec Anja Hamilton et nous souhaitons de la santé et du bonheur à Guy tout au long de sa retraite.

 

Gaëtane Saucier-Nadeau, Présidente

Kellie Blue-McQuade, Directrice exécutive

Copyright 2013
A Ginger Design