Récipiendaires des prix 2019

David Desjardin — Prix du fondateur :

David s’est joint au comité de direction de Science Est en 1997. Il en est devenu le président en 1999, puis a été président-directeur général en 2001. Sous sa gouverne, le seul centre de science interactif au  Nouveau‑Brunswick offre maintenant des expériences de science de qualité à plus de 46 000 personnes chaque année, par l’entremise du centre de science Science Est et par les programmes communautaires et scolaires. Plus récemment, M. Desjardins a coprésidé                    l’Expo-sciences pancanadienne 2015 à Fredericton. Au passé, il avait été juge dans le cadre de cet événement pendant plusieurs années.

David Desjardins a d’abord siégé au conseil d’administration de    l’Association en 2009 en tant que vice-président, après n’avoir été membre que pendant un an. Sa première grande activité a été l’organisation de la conférence annuelle et ateliers de formation en 2009 à Fredericton, où il a coprésidé avec Fred White. C’est grâce à son grand sens aigu des affaires que la conférence annuelle a affiché un profit de plus de 5 000 $, pour la première fois depuis de nombreuses années. Lors de la conférence de 2009, David a accepté le rôle de vice-président de l’Association et a suivi Lynn Bard dans ce rôle. En plus de siéger à l’exécutif de l’Association, David a aussi fait preuve de leadership et donné des conseils organisationnels formels et informels à l’Association.

Pour résumer, David a été une force stabilisatrice pour toute l’industrie du patrimoine par son leadership, son sens des affaires et son appui continu à tous les autres membres de l’exécutif qui l’ont suivi.

Bill Clarke – Prix du quart de siècle :

Bill a toujours beaucoup aimé une variété de sujets et a démontré sa passion surtout en tant que photographe, journaliste de la presse écrite, rédacteur en chef, instructeur de ski et généreux bénévole du service communautaire. Sa percée dans le monde des musées provinciaux a commencé lorsqu’il a sauvé l’édifice d’Alcool Nouveau-Brunswick à Dalhousie. Il a été le principal moteur dans la négociation avec la Province et les a convaincus de remettre l’édifice à la Ville une fois les rénovations de l’édifice en musée terminées par leurs employés et leurs fonds, puis est devenu le gestionnaire bénévole de l’établissement.

Depuis environ 1991, Bill est un participant actif de l’Association et a siégé de nombreuses fois au conseil et à l’exécutif. Il a toujours accepté de participer à de projets bien spécifiques ou à assurer le leadership dans certaines situations. Bill est reconnu comme l’expert des enjeux patrimoniaux dans le comté de Restigouche, non seulement par son rôle au Musée de Restigouche, mais aussi en tant que rédacteur/éditeur/journaliste et photographe du journal de Campbellton. Bill possède un esprit communautaire et accepte volontiers des projets pour la région de Dalhousie et d’ailleurs.

Bill a créé des liens d’amitié très forts avec la communauté autochtone et appuie activement leurs activités depuis son implication au journal de Restigouche et au Musée de Restigouche. Il s’est joint à nous mardi, et son avis nous a été très précieux.

Bill a été président de la Zone patrimoniale de Restigouche depuis la mise en œuvre du concept par la Province. Il a été un membre actif et positif de l’Association et continue de mener des projets couronnés de succès en notre nom.

Phyllis MossmanPrix du quart de siècle :

Phyllis est la personne qui a assuré la continuité de la « Highland Society of New Brunswick at Miramichi » pendant bien plus d’un quart de siècle. Elle a gardé à jour la base de données des membres, avec leurs années de service, elle a enregistré et protégé des artéfacts, aidé des historiens et fourni une orientation au comité de direction. Grâce à l’encouragement de Phyllis, la « Highland Society » et la ferme Macdonald sont en plein essor. Elle a inspiré les bénévoles à s’impliquer afin d’assurer le maintien des installations et en faire l’agrandissement. Elle mérite sans aucun doute le Prix du quart de siècle.

Terry Arnold – Prix de mérite :

Terry a été un leader au cours de sa vingtaine d’année d’implication en la préservation du patrimoine de Marysville. Toutes les organisations aimeraient avoir quelqu’un comme Terry dans leur équipe et toutes les entreprises influentes ont quelqu’un comme Terry dans leur équipe.  Malheureusement, ces gens n’obtiennent pas toujours le crédit qu’ils méritent, et Terry n’est pas l’exception. Ce soir, nous souhaitons que ce prix offre l’occasion au comité du patrimoine de Marysville et à l’Association du patrimoine du Nouveau‑Brunswick de souligner tous les efforts de Terry. Terry a eu une voix forte et consistante dans la création d’un comité du patrimoine à Marysville en 2002 et son service et son leadership ont été essentiels à la réussite de nombreux projets de ce comité. Il a coprésidé plus de huit soupers de prix du patrimoine, a mené des efforts de sensibilisation du patrimoine communautaire par des projets de commémoration et des visites à pied guidées, a piloté un projet d’histoire orale et s’est assuré que le travail soit préservé dans les archives provinciales et a été  l’éditeur bénévole d’un journal historique pendant plus de 10 ans.

Jacqueline Bartlett – Prix de mérite :

Pendant de nombreuses années, Jackie a été un pilier et une bénévole active de la Quaco Historical and Library Society Inc. à St. Martins. Elle a siégé au sein du conseil d’administration et a occupé bien d’autres rôles au fil des ans. Avec son mari Eric, Jackie a été à la tête du recrutement de bénévoles au musée Quaco, s’est assurée que les étudiants étaient prêts pour leurs tâches d’été et a créé et conservé des expositions de haut calibre, dont la recherche et la conception d’une exposition unique et intéressante sur le rôle des femmes dans la construction navale à St. Martins. Jackie a participé à la livraison d’un programme « Road Scholar » exemplaire au musée pour les gens qui voulaient vivre une expérience éducative pendant leurs vacances à St. Martins.

Une initiative dont elle est très fière est la collecte de 40 000 $ pour rapporter la figure de proue Prince Victor restaurée à St. Martins, où elle est maintenant exposée au musée Quaco. Jackie a été très active dans la Zone des musées de Fundy et dans l’APNB. Elle a présenté la position de notre association devant les politiciens lorsque l’occasion s’y prêtait, et elle s’est aussi mobilisée pour obtenir plus de semaines de    travail pour les travaillants du Programme d’emploi d’été dans les musées communautaires. Cette année, Jackie a fait de la recherche et a écrit un article très réfléchi et approfondi sur l’importance et la valeur des musées communautaires, les défis qu’ils doivent surmonter et leurs besoins. Jackie et Eric vont déménager à l’extérieur du Nouveau-Brunswick et leur départ sera une grande perte pour St. Martins et pour le patrimoine au Nouveau-Brunswick. Ils nous manqueront tous les deux.

Edmond Bourgeois – Prix de mérite :

M. Bourgeois est un membre de la Société Historien de Grand-Digue depuis ces débuts. Son intérêt pour la sauvegarde du Patrimoine a fait de lui une personne très appréciée de sa région. Lorsque la SHGD proposa de souligner et de fêter le Bicentenaire de Grand-Digue, une chapelle fut construite, M. Edmond Bourgeois fut le maître d’œuvre. Il est à note que le clocher de l’eglise St-Philippe fut installé sur le toit de la chapelle. Les gens approchèrent M. Bourgeois pour lui remettre des objets anciens.

De plus la vielle école, une section des granges qui jadis appartenait à la paroisse fut déménagé sur le site du musée. Le phare sur le quai qui fut aménagé aussi sur le site du musée, ainsi que la maison Gagnon, une partie de la maison Poirier, la Warehouse de chez Alderic est également déménagé. En dernier lieu la maison Fougère fut elle aussi

Tout ces travaux sont toujours sous la supervision de M. Edmond Bourgeois. Donc c’est un honneur pour l’Association du Patrimoine du Nouveau-Brunswick de remettre le Prix de Mérite à M. Edmond Bourgeois pour sa passion dans la sauvegarde du Patrimoine.

Charles-Eugène Duclos Prix de mérite :

Charles-Eugène Duclos a été coordonnateur du RMNE Réseau des Musées du Nord-est pendant près d’une dizaine années. Il est le président du musée de St-Isidore et s’occupe des visites de l’église de cette paroisse pendant la saison estivale, et ce depuis de nombreuses années. C’est un homme passionné de l’histoire et qui travaille Inlassablement à la conservation du patrimoine. Il a aidé à l’écriture de plusieurs livres sur l’histoire de la région en puisant dans les archives du musée de St-Isidore.

M. Duclos agi comme mentor pour plusieurs personnes dans le réseau des musées. Il assure la viabilité du bâtiment dans lequel se trouve le musée. Il est toujours prêt à aider quiconque demande son aide. Fiable , dévoué, débrouillard , passionné sont seulement quelques qualificatif qui décrit M. Duclos. C’est avec un énorme plaisir que l’Association des musées du Patrimoine du Nouveau- Brunswick lui décerne le prix—2019.

John Leroux – Prix de mérite :

En tant qu’architecte, historien et conservateur, John a passé sa vie à apprendre, à enseigner et à inspirer. Il a toujours été occupé dans sa carrière lors de projets avec de grandes firmes d’architecture partout en Amérique du Nord, dans des postes de professeur et dans son poste actuel comme directeur des collections et des expositions à la Galerie d’art Beaverbrook. Cependant, il trouve   toujours du temps pour donner une visite guidée à pied, présenter lors de conférences ou prendre un appel. John a une perspective unique sur l’importance d’une architecture plus moderne dans la communauté patrimoniale et dans la  population en général. Il peut identifier des édifices plus récents et importants pour le patrimoine. Cela fait en sorte qu’il a bien souvent été la seule personne à prendre la parole pour défendre les intérêts des structures comme l’Édifice du Centenaire à Fredericton. Les intérêts personnels et professionnels de John ont mené à l’écriture de plus d’une douzaine de livres, dont la ressource très utile « Building New Brunswick: An Architectural History ».

John pratique ce qu’il prêche; il a donc reçu le Prix du maire pour la meilleure conception de 2014 pour la conception et la  construction de sa nouvelle maison sur un terrain dans un quartier historique à Fredericton. La maison est moderne, mais sensible au tissu du voisinage déjà existant. Je ne pourrais pas mieux dire que ce qui a été dit dans sa mise en candidature : « John Leroux est un trésor provincial. Il partage si généreusement ses connaissances et son expertise et cela fait de lui une source inestimable dans notre communauté. Il est un candidat exceptionnel pour un Prix de mérite de l’APNB 2019. »

Liste des récipiendaires précédents

Copyright 2013
A Ginger Design