Récipiendaires des prix 2020

Bruce Thomson – Le prix du Fondateur 

Bruce Thomson a fait preuve de dévouement extraordinaire à protéger et partager le patrimoine et l’histoire de notre province, particulièrement en ce qui a trait au comté de Queens. Il a débuté son travail au Queens County Heritage (QCH) comme étudiant d’été, apprenant les règles de conservation de collections et l’importance de l’accueil du public à la Tilley House. Après l’obtention d’un baccalauréat et d’une maîtrise en histoire, il a taillé sa place au sein du monde muséal et est présentement à l’emploi du Musée du Nouveau‑Brunswick. Il est un professionnel respecté et très généreux dans le partage de ses connaissances. Il assiste dans la présentation de tissage à Kings Landing, il a donné des présentations aux réunions annuelles de l’APNB, en plus de développer et organiser des webinaires dans la série de l’APNB, tant au niveau de la numérisation et de la gestion de collection, qu’au niveau des expositions. Il a été membre de l’exécutif de l’APNB et a chaleureusement accueilli les membres au centre patrimonial de Queens County dans le cadre de la conférence de l’APNB en 2018.

Ce qu’il y a de plus exceptionnel, cependant, c’est l’œuvre de Bruce au QCH pendant ces 30 dernières années. Il a été à l’emploi de QCH, membre de l’exécutif, trésorier et est présentement président depuis 2007. Il est un bénévole dévoué, un enseignant patient, un historien avec des racines profondes dans la communauté de Queens County, un leader inclusif et un homme à tout faire. Il prend le mandat de QCH de recueillir, de conserver et d’interpréter l’histoire du comté très au sérieux, mais avec un sens de l’humour attentionné et il améliore sans cesse ses normes de professionnalisme muséal. Même s’il occupe un rôle de leadership au sein de QCH Inc., où il préside les assemblées annuelles et les rencontres de l’exécutif, il n’est pas inusité de voir Bruce tondre le gazon au Musée du palais de justice ou à la Maison-Tilley ni de le voir se retrousser les manches avec le reste des bénévoles au grand nettoyage annuel du printemps. Il a un talent pour l’écriture et l’interprétation des reconstitutions historiques et a aussi écrit le script des balades fantômes annuelles, les soupers-bénéfice de Gullivers & Ghosts, les visites guidées de Gagetown et d’ailleurs dans le comté. Il est impressionnant de le voir se transformer en le personnage très convaincant et bien informé de Sir Leonard Tilley. Il apporte son expertise à l’écriture des demandes de subvention pour les projets d’été et les expositions permanentes, ainsi qu’à l’amélioration des collections et les emplois d’été pour étudiants. Son réservoir précieux de connaissances dans la collection de QCH guide le comité d’expositions dans l’interprétation d’expositions estivales qui mettent la collection en valeur. En 2020, les étudiants ont créé 50 courtes vidéos qui ont fait la promotion des activités estivales et des collections.

Il publie le bulletin trimestriel de QCH et il cherche toujours des manières créatives à faire des collectes de fonds. QCH n’a cessé d’affirmer sa présence dans le comté de Queens au fil des ans, allant de la Maison-Tilley, au Musée du palais de justice, à la maison Anthony Flower à Cambridge Narrows et aux Loomcrofters en 2014. Bruce a joué un rôle déterminant dans la recherche sur ces structures historiques et il trouve encore de l’information qui brosse un meilleur portrait de l’histoire du comté de Queens et du Nouveau-Brunswick.

 

William Donald – Prix du quart du siècle

Bill a été trésorier de la Highland Society of New Brunswick Miramichi pendant plus de 22 ans et a été membre actif pendant de nombreuses années auparavant. Il a été un membre très loyal de la société; il gère ses ressources et conseille le comité exécutif sur le mandat, établit en 1846. Bill a été un guide pendant de nombreuses années, offre des conseils et obtient des fonds pour honorer les intentions des bienfaiteurs.

La Highland Society of New Brunswick Miramichi est fière de pouvoir offrir un bon nombre de bourses d’études aux élèves qui feront des études postsecondaires et des études de cycles supérieurs. La société a également été en mesure de faire des dons à diverses causes qui appuient le patrimoine écossais et les organisations caritatives écossaises. Ces initiatives sont majoritairement possibles grâce à gestion rigoureuse des ressources de la société par Bill.

Bill a été le représentant de la Highland Society au sein du portail provincial du patrimoine écossais – un projet majeur qui a pris plusieurs années à être mis en place et qui a demandé beaucoup de travail et de ressources des bénévoles de partout dans la province. Il est toujours prêt à accepter de nouveaux projets; par exemple, la Highland Society a pris la charge de la ferme MacDonald en 2012. Elle était auparavant une responsabilité du gouvernement provincial.

Bill est une inspiration pour la société. Son enthousiasme et son dévouement encouragent de nombreux nouveaux membres à se joindre à la société.

 

Association de préservation des ponts couverts du Nouveau-Brunswick – prix de distinction

L’association de préservation des ponts couverts du Nouveau-Brunswick (Covered Bridges Conservation Association of New Brunswick – CBCANB) a vu le jour en mars 2018 pour apporter une attention à la situation de précarité des ponts couverts iconiques du Nouveau‑Brunswick. La CBCANB a organisé des rassemblements sur les lieux de certains ponts couverts et plus de 1 000 personnes ont signé une pétition pour manifester leur appui en ce qui a trait à la préservation de ces ponts.

Sous la direction de Ray Boucher, le président de la CBCANB, une rencontre a été organisée avec le ministre des Transports et de l’Infrastructure afin de leur présenter la pétition. La CBCANB a entretenu des relations avec divers politiciens et par son président, a fait la promotion de la préservation de nos ponts couverts dans plusieurs entrevues avec les médias. L’association a organisé un séminaire avec un expert international en structures de bois pour parler des avantages des ponts en bois, de leur durabilité et de ce qu’il faut faire pour bien en prendre soin.

Les efforts de promotion des ponts couverts du Nouveau-Brunswick de la CBCANB ont attiré beaucoup d’attention et de preuves de grand soutien au niveau local et même international, surtout par son association avec la société nationale de la préservation des ponts couverts des États-Unis (American National Society for the Preservation of Covered Bridges). Grâce à la collaboration et l’assistance logistique de la CBCANB avec le président de l’association américaine, Bill Caswell, leur visite des ponts couverts annuelle en autobus s’est rendue au Nouveau‑Brunswick. Trente-et-une personnes provenant de dix différents états sont venus au Nouveau‑Brunswick et ont visité 26 ponts couverts sur une période de trois jours. Les médias ont assuré une couverture de cette visite et des politiciens locaux ont participé aux événements.

La CBCANB a joué un rôle très important pour influencer le gouvernement provincial à développer une stratégie pour préserver nos ponts couverts pour les générations futures. L’association a invité l’APNB à participer à ses efforts d’apporter de l’attention et d’obtenir davantage de soutien à la cause de la préservation de nos ponts couverts. La CBCANB a fait la promotion de notre concours de la fête du Nouveau-Brunswick « Aime tes ponts couverts », elle s’est impliquée dans des rencontres avec des politiciens et nous a invité à participer à des événements qu’elle a organisés. La CBCANB a fait une grande partie du travail difficile pour faire la promotion de nos ponts couverts et le mérite lui revient pour les efforts de sensibilisation de l’importance de sauver et de préserver ces structures patrimoniales uniques de leur président et leurs membres.

 

Musée Acadien de l’Université de Moncton – Certificat de distinction :

Le prix de distinction est remis cette année au Musée Acadien de l’Université de Moncton. Cette année ce groupe célèbre leur 25e anniversaire du programme pédagogique. C’est grâce aux collections riches du musée que des demandes provenant des écoles du Sud-Est du Nouveau-Brunswick que débuta des programmes pédagogique.

Ils ont vite compris l’importance d’offir des programmes dans les deux langues officielle. La richesse et les contenus des ateliers ainsi que par la diffusion auprès de la jeunesse et des communauatés beaucoup de gens ont bénéficier de ce programme. La grande variété de thème acadien a suciter un intérêt encore plus grand auprès des particiapnts. Plus récemment, de nouveaux ateliers ont été crées à base d’objets, mais aussi à base d’activités pour suivre les tendances en enseignement et les nouvelles méthodes de la médiation culturelle.

L’impact que cela à procuré aux récipiendaire de ce programme , soit dans les écoles ou la commuanauté à crée un plus grand sens d’appartenace au sein de sa culture. Il restera toujours important de partager les collections, leur richesse et l’Importance de s’impliquer au niveau scolaire et communautaire.

C’est avec un énorme plaisir que nous remettons le Prix de Distinction 2020 au Musée Acadien de l’Université de Moncton, pour son projet 25e anniversaire du programme pédagogique. 

 

Ed Caissie – prix de mérit :

Depuis les 25 dernières années, Ed Caissie fait preuve de leadership, de dévouement et d’énergie continus dans l’établissement et le maintien du Musée du camp d’internement à Minto, ainsi que dans l’établissement et le maintien du site du camp d’internement d’origine de la Seconde guerre mondiale à Ripples, Nouveau-Brunswick. Ses efforts ont permis de préserver cet aspect de l’histoire du Nouveau-Brunswick qu’on aurait autrement perdu.

Il a non seulement permis de préserver cette partie de l’histoire, mais il lui a également donné vie pour de nombreuses familles de partout au monde qui sont reliées à des gens faisant partie de l’histoire du camp d’internement.

Le projet a commencé lorsque Ed Caissie, un enseignant de Minto, a conçu un programme alternatif pour des élèves de l’école intermédiaire. Le programme comptait d’abord 12 élèves, puis avec le temps, comptait 60 élèves. Initialement, les élèves avaient créé un modèle réduit du camp de 58 acres et ses 52 édifices. Lorsque ces élèves ont commencé à faire leur recherche, ils l’ont fait littéralement. Une expédition sur le site avec des pics et des pelles a déterré une pile d’objets de cuisine et des restes de matériel du camp qui étaient enterrés trois pieds sous la terre. Aujourd’hui, une carte du camp, des vestiges des structures et des sentiers permet de montrer aux visiteurs le sentiment d’aliénation que devait vivre les prisonniers, ainsi que les moments plus joyeux comme le temps qu’ils pouvaient consacrer aux sports et à l’exercice. Le musée, situé à Minto, compte près de 600 artefacts du camp et occupe près de 2 000 pieds carrés. Une murale dans le couloir du musée est peinte par l’artiste local Eugene Auteur et donne l’impression aux visiteurs qu’ils défilent devant les rangées de barbelés qui entouraient le périmètre du camp. Les expositions sont préparées de façon professionnelles et racontent très bien les histoires des personnes internées. Ed Caissie explique que cela nous fait réfléchir sur l’humanité et comment cela peut toucher des gens innocents.

On continue de voir une belle participation étudiante avec les jeunes dynamiques et exceptionnels qui travaillent au musée pendant l’été et qui offrent un accueil chaleureux et donnent des visites informatives aux visiteurs de partout au Canada et d’ailleurs.

 

Philippe Basque – prix de mérit:

Philippe Basque est détenteur d’un baccalauréat avec spécialisation en histoire de l’Université de Moncton. Depuis 2008, il est historien au Village historique acadien à Bertrand, au Nouveau-Brunswick. Il a présenté des ateliers jeunesse dans les écoles et des communications à l’occasion de colloques et de forums d’histoire. Son implication est très visible auprès des sociétés d’histoire acadiennes, notamment la Société historique Nicolas-Denys, dont il est le président et le rédacteur de la revue. Il a d’ailleurs publié plus de 50 courtes biographies et signé une trentaine d’articles dans cette revue d’histoire. En 2015, il publiait le premier tome d’une série de récits de vie intitulée «Histoires de vie», en prenant la paroisse de Saint-Isidore comme premier sujet. En 2017, il publiait le tome 2, Histoires de vies de Bertrand à Pokesudie.

Il a Coordinateur de la Zone du Réseau des musées, pendant plusieurs années. l’Association du Patrimoine du Nouveau-Brunswick a également bénéficier de ces services et conseils au sein du conseil d’administration.

Malgré tout son travail et son bénévolat il a une belle petite famille et papa de deux enfants, la famille a une grande importance pour lui.

 

 

Past Recipients List

Copyright 2013
A Ginger Design